EELV32 réaffirme sa position en Faveur de la gestion de l’eau en régie publique.

La signature du nouveau contrat d’affermage entre la ville d’Auch et Véolia concernant la gestion et la distribution de l’eau dans l’agglomération amène Europe Écologie Les Verts du Gers à réaffirmer sa position en faveur d’une gestion de ce service en régie publique.

Au même titre que l’air, l’eau est un bien public qui ne doit pas être monnayé. Les consommateurs sont en droit d’attendre de payer le prix juste de ce service.

Dans l’ensemble des collectivités territoriales ayant expérimenté la gestion des services liés à l’eau en régie publique, les tarifs proposés au consommateurs ont diminué de 10 à 30 %.

La comptabilité de ces régies est alors confiée aux Trésor public, ce qui offre donc un niveau de lecture, de contrôle et de transparence, bien plus élevé que celui des montages comptables et financiers complexes des prestataires actuels.

Concernant les investissements sur le réseau, en régie publique l’ensemble des bénéfices réalisé est utilisé pour assurer le bon fonctionnement du service, et pour l’entretenir ou le moderniser, plus besoin avec la régie publique de penser à satisfaire les actionnaires ou à aligner les salaires des dirigeants sur ceux de la concurrence.

Nous ne pouvons continuer à confier la gestion d’un bien commun et public nécessaire à la (sur)vie même de l’humanité à des prestataires qui le considèrent comme une matière première à monnayer.

L’eau est un bien public, et sa gestion doit, de fait, être publique.

Le groupe local Europe Écologie Les Verts du Gers.

2 commentaires pour “EELV32 réaffirme sa position en Faveur de la gestion de l’eau en régie publique.”

  1. Tout à fait d’accord sur le fond et le principe . Sauf que vous vous dites que l’eau ne doit pas être monnayée(donc gratuite) O.K. pourquoi pas s’il n’y a pas de gaspillage ou d’abus. Puis vous parlez de tarifs, de comptabilité, de bénéfices..
    là on est toujours dans le comptable monnayé. Soyons plus clairs et moins dogmatiques: Soit l’eau est gratuite: qui paye la fourniture? soit elle est partagée au prix le plus juste :technique, financier, social… Ça semble plus réaliste non?

  2. Il faut bien-sur, par « monnayé », comprendre qu’il ne faut pas chercher à en tirer un profit.
    Nous sommes conscient que l’acheminement de l’eau dans les réseaux et que l’entretien de ces derniers a un coût.
    Nous parlons, au début de notre communiqué, d’un prix « juste » de l’eau, et c’est cela que nous attendons.
    Lorsque nous évoquons les bénéfices, c’est pour expliquer qu’en régie publique, ces derniers sont exclusivement utilisés pour assurer le service et l’entretien, et non pour rémunérer les actionnaires ou pour assurer les hausses de salaires des dirigeants, comme c’est malheureusement le cas pour le moment.
    Nous sommes donc tout à fait d’accord avec vous et il me semble que notre communiqué en est le reflet.
    Amicalement.

Laissez un commentaire

Remonter

UA-35262957-1